S O M M A I R E

 

- Page  2    Editorial par  Monsieur  Daniel Brillaud, inspecteur d’académie,  président de l’AMOPA 79.

 

- Page  3    Composition du bureau de l’association.

 

- Page  4    Compte rendu  A.G. 2005 au collège Fontanes - Niort .

 

- Page  7    Dossiers :  « les hommes célèbres nés en Deux-Sèvres ».

 

Jean-François Cail      Laurent Cantet    Henri Ferru

 

- Page  15  Marie Magdeleine de la Chevrelière,  conseillère générale du canton de Chef-Boutonne, députée des Deux-Sèvres.

  

- Page  16  Concours « au fil de l’eau » 2005.

 

- Page  17  Assemblée générale 2006 , programme de la journée.

  

- Page  18  Compte rendu financier 2005 – Menu du repas amopien.

  

- Page  19  Liste des adhérents de l’AMOPA79 et des nouveaux promus.

 

         

Bulletin d’ information de l’association des membres de l’ordre des palmes académiques des Deux-Sèvres

 

Comité de rédaction :  Michel Bonnaud, Max Bonneau, Jean-michel Briand, Daniel Brillaud, Jacques Garandeau, Maurice Moinard, Jean Jourdan, Claude Quetin, Denis Roussel,  Aline Salètes, Camille Salètes, Jacques Séguin, avec la collaboration de Monique Bonnet.

Remerciements à tous les membres du bureau pour leur soutien efficace.

 

Edité avec le concours du conseil général des Deux-Sèvres.

 

 

Quatrième de couverture : photo de la niche au cavalier de l’église Saint-Hilaire de Melle

 

 

 

 Editorial

__________________Rendez-vous à Chef-Boutonne, le 2 décembre 2006___

 

Comme chaque année à cette date, nous sommes heureux de vous adresser le bulletin annuel de notre association ; celui-ci porte le N°18 ; comme nous vous l’avons déjà indiqué, ce bulletin a pour objet :

- de créer un trait d’union périodique entre tous les adhérents,

- de rendre compte des –modestes- activités de l’association,

- de faire connaître les actions programmées au cours de l’année scolaire,

- de rendre hommage à quelques célèbres Deux-Sèvriens, et particulièrement à des personnalités qui ont                illustré les valeurs de l’Ecole,

- de promouvoir certains aspects du patrimoine local, notamment des éléments du patrimoine culturel que l’Ecole est chargée de transmettre ou qu’elle a générés autour d’elle,

- bien sûr, d’honorer les nouveaux promus dans l’ordre des palmes académiques.

 

Naturellement, le bulletin doit être celui de tous les adhérents et nous attendons beaucoup des propositions de chacun : l’assemblée générale est un lieu privilégié pour s’exprimer ; par ailleurs, les communications adressées à l’un ou l’autre des membres du bureau sont toujours examinées avec attention.

Le bureau réuni le mardi 23 mai, a proposé une esquisse de programme pour 2006-2007 ; l’assemblée générale permettra de prolonger la réflexion et d’arrêter les choix.

Après Saint-Maixent, Moncoutant et Niort, nous proposons cette année Chef-Boutonne comme lieu de rendez-vous. Nous découvrirons ainsi un beau lycée professionnel du pays mellois et, en même temps, nous valoriserons un grand ingénieur, né à Chef-Boutonne en 1804, qui a participé à la révolution industrielle et à l’essor de la France sous le Second Empire : Jean-François Cail. Réservez dès à présent le samedi 2 décembre sur vos agendas. Après l’assemblée statutaire, auront lieu la traditionnelle remise des décorations aux promus de l’année, le repas convivial, la visite du lycée sous la conduite de M. Vigneux, proviseur, et, au cours de l’après-midi, des visites de sites du pays mellois (Château de Javarzay ; Melle, « de la ville médiévale à nos jours » ; églises romanes )

A côté d’un grand promoteur de la culture technique industrielle, nous avons souhaité faire connaître un autre grand Deux-Sèvrien qui, lui, s’est illustré dans la recherche agronomique : Henri Ferru, né en 1905 à Saint-Martin-les-Melle, décédé en 2006, qui fut directeur de l’INRA et président de l’académie d’agriculture de France.

Il nous semble aujourd’hui important, en effet, de valoriser la culture scientifique et technique et de souligner l’intérêt des approches historiques dans ce champ de la connaissance.

Dans un autre domaine, nous présentons aussi dans ce bulletin un jeune scénariste, réalisateur de films, né à Ardilleux en 1961 : Laurent Cantet. Le collège de Chef-Boutonne ne porte-t-il pas le nom de François Truffaut et n’est-il pas engagé, comme le lycée de Melle, dans la sensibilisation de ses élèves au cinéma ?

Trois conférences sont proposées en 2006-2007 :

- à l’occasion du 70ème anniversaire du Front Populaire et en liaison avec les travaux réalisés par les élèves de l’école et du collège Jean-Zay à Niort, une conférence préparée par Messieurs Garandeau, Morillon et Seguin, professeurs d’histoire, membres du bureau de l’AMOPA 79, le mercredi 8 novembre à 18h30 : il y a soixante dix ans 1936 et Jean Zay, ministre de l’éducation nationale.

- la conférence débat (reportée au printemps 2007) sur l’histoire du système éducatif et sur ses incidences niortaises (je présenterai les grandes étapes de l’évolution générale et, sur la base de vos documents et de vos témoignages, les évolutions niortaises seront examinées).

- au musée d’Agesci, une conférence de Michaël Smithies (cf ; bulletin N°17) sur les sites culturels en Asie du Sud-Est (à l’étude).

Dans le cadre du devoir de mémoire, l’AMOPA 79 sera à nouveau invitée à la conférence d’un grand témoin à l’intention des élèves préparant le concours national de la Résistance et de la Déportation.

 

Encore une fois, je souhaite que chaque adhérent –chaque nouveau promu en particulier- puisse trouver du plaisir et de l’intérêt à participer à la vie de notre section départementale ; que chacun puisse continuer à tisser des liens chaleureux avec un réseau de nouveaux ou d’anciens collègues, tous animés par le même attachement à l’Ecole.

                                                                                                             

 

Daniel  BRILLAUD

                                                                                                              IA DSDEN, Président de l’AMOPA 79

 

LE   BUREAU  DÉPARTEMENTAL 

Président

M.  Daniel BRILLAUD

Inspecteur d’académie

Vice-Présidents

M.  Max BONNEAU
Mme  Martine FRADIN
M.  Christian GENDRON

CASU honoraire
Chef d’établissement
Conservateur des musées

Secrétaire
Secrétaire Adjoint

Mme  Aline SALÈTES
M.  Maurice MOINARD

Professeur honoraire
Ancien directeur de la fédération régionale du Crédit Agricole

Trésorier
Trésorier Adjoint

M.  Michel BONNAUD
Mme  Danielle ROLLAND

Instituteur honoraire
Secrétaire générale inspection académique

Membres du bureau

M.  Claude BOUTET

 

M.  Jean-Michel BRIAND

 

M.  Jacques GARANDEAU

 

M.  Jean MAGAGNOSC

 

M.  Jean-Pierre MANGIN

 

M.  Claude MORILLON

 

M.  Noël PIÉTRI

 

Mme  Françoise PRESTAT

 

M.  Claude QUÉTIN

 

M.  Denis ROUSSEL

 

M.  Camille SALÈTES

 

M. Jacques SÉGUIN

Professeur honoraire

 

Chef d’établissement

 

Professeur honoraire

 

Maître de conférence

 

Professeur

 

Professeur

 

Instituteur honoraire

 

Maire adjoint  de Parthenay

 

Médecin retraité

 

Chef d’établissement

 

Chef d’établissement honoraire

 

Professeur

Vérificateur aux comptes

M.  Jean JOURDAN

CASU honoraire

 

 

 

Comité d’honneur

 

M. Roger CORNU,  Officier de gendarmerie honoraire

 

M. Paul DESPILHO,  Inspecteur d’académie honoraire

 

Mme Simone FRANCOIS,  SCASU honoraire

 

Mme Paulette GAILLARD,  Professeur honoraire

 

Mme Simone LEGENDRE,  Directrice d’école maternelle honoraire

 

M. René ROUSSEAU,  Sous-préfet honoraire

 

 

M. Maurice GROLLEAU , membre du comité d’honneur, Président DDEN honoraire, est décédé le 5 mars 2006. Originaire de Cerizay, il a vécu les combats qui ont opposé au début du siècle les républicains aux conservateurs, combats particulièrement vifs dans cette région des Deux-Sèvres. Farouche partisan de l’école publique, il a toujours milité pour la laïcité notamment au sein des Délégués Départementaux de l’Education Nationale dont il a présidé l’organisation pendant de longues années. Au Conseil municipal de Niort il a occupé un poste d’adjoint auprès de René Gaillard. Après avoir acquis une solide formation au collège technique de Niort, il est entré aux PTT, administration qu’il a dû quitter pour éviter une mutation qui l’aurait éloigné de son épouse, enseignante à l’Ecole Normale d’institutrices. Maurice Grolleau a alors rejoint une entreprise spécialisée dans les télécommunications dont il a dirigé l’usine jusqu’à sa retraite.

Un ami nous a quitté, le Bureau présente ses sincères condoléances à son épouse et à sa famille.

 


 Compte rendu de l’assemblée générale 2OO5

 

 

L’assemblée générale s’est tenue le 3 décembre 2OO5 au collège Fontanes à Niort.

 

Camille Salètes, principal du collège, après avoir présenté les excuses d’un certain nombre d’adhérents note avec satisfaction la progression du nombre de participants à l’assemblée générale qui passe de 4O en 2OO4 à 94 en 2OO5 dont 67 ont prévu d’assister au repas amical.

 

Monsieur Daniel Brillaud, inspecteur d’académie et président de l’AMOPA, remercie chaleureusement Monsieur Salètes pour la qualité de son accueil, il présente à son tour les excuses de Monsieur le préfet, de Monsieur le président du conseil général, de Monsieur le secrétaire général de la préfecture, de Monsieur le maire de Niort (représenté par Monsieur Robert Plantecote), de Madame Geneviève Rizzi, conseillère générale et membre du conseil d’administration du collège, de Monsieur Alain Mathieu, président de la communauté d’agglomération, tous retenus par l’inauguration des nouveaux locaux de l’ADAPEI.

 

En présentant le rapport d’activité, le président note aussi avec satisfaction la progression du nombre des adhérents, considérant qu’il est dû pour une large part à la qualité du bulletin, édité grâce au concours du conseil général…et à la prestation remarquable de « l’entreprise  Salètes »

Il rappelle que le bureau s’est réuni à trois reprises, le 16 mars, le 27 avril et le 21 septembre.

L’AMOPA a participé au jury du concours organisé par l’association Kancel sur le thème de l’eau et des rivières sous l’autorité de Noël Pietri.

Le 18 janvier, les membres de l’AMOPA ont été conviés à participer à une conférence de Madame Marie-Jo Chombard de Lauwe sur le génocide et la libération des camps de concentration. Danielle Rolland souligne l’intérêt de cette conférence qui a particulièrement captivé l’auditoire, elle donne à ce propos les caractéristiques du concours de l’année 2006.

Les journées du patrimoine organisées à Parthenay ont permis de donner un éclairage intéressant sur l’ensemble des sites du département.

Le 10 novembre, Jean Magagnosc a présenté à l’Institut Universitaire de Technologie une conférence sur les « risques majeurs », notamment ceux liés aux tremblements de terre.

Le président rappelle la manifestation organisée à l’initiative de la MAIF sur la loi de 1905 portant séparation des églises et de l’Etat, et invite les membres de l’AMOPA à assister à la commémoration de cette loi qui se déroulera le 10 décembre à Niort.

 

L’AMOPA  poursuit son objectif de mettre en valeur les personnalités des Deux-Sèvres qui ont participé au rayonnement de l’éducation nationale ; c’est ainsi que, cette année, une place particulière a été faite à Louis de Fontanes, né à Niort le 6 mars 1757, dont on connaît la brillante carrière qui l’a conduit entre autre à occuper le poste prestigieux de grand maître de l’université. Par ailleurs l’AMOPA invite à la découverte des sites remarquables de la région en organisant - grâce à la complicité de Christian Gendron - une visite du futur musée « d’Agesci » dont les portes seront ouvertes exceptionnellement par Monsieur Alain Parrot, vice-président de la communauté d’agglomération de Niort.

 

Le président signale aussi que le projet de retracer l’historique des établissements d’enseignement du niortais reste au programme grâce au concours que voudront bien apporter Madame Pipon, conservateur des archives départementales et les services de la ville de Niort.

En terminant la présentation du rapport d’activité, Monsieur le président rappelle la participation de la section départementale aux activités nationales, notamment le concours organisé pour la défense et l’illustration de la langue française.

Il signale enfin que l’AMOPA se prépare à commémorer le bicentenaire de la création des palmes académiques en 2008 et invite chacun à faire des propositions avant la fin de l’année en cours.

 

Le rapport mis aux voix est adopté à l’unanimité

 

 

Compte rendu financier

 

Le compte rendu financier (voir plus loin) est présenté par le trésorier, Michel Bonnaud.

Jean Jourdan, vérificateur aux comptes a procédé le 23 septembre à l’examen approfondi de la comptabilité. Ayant constaté une parfaite régularité des écritures il invite l’assemblée à voter le quitus au trésorier.

 

Le compte rendu financier est adopté à l’unanimité.

 

Monsieur René Rousseau, sous-préfet honoraire, invite l’assemblée à approuver l’ensemble des rapports par acclamation.

 

 

Renouvellement du bureau

 

Monsieur le président indique que les membres du bureau départemental restent candidats, l’assemblée, par un vote unanime, les reconduit dans leurs fonctions. Il propose en outre la candidature de Jacques Seguin, proposition adoptée.

Il signale que Monsieur Henri Minault, membre du comité d’honneur est récemment décédé et invite l’assemblée à un moment de recueillement.

Il propose aussi qu’un message de sympathie soit adressé à Monsieur Paul Despilho.

 

Remise des décorations

 

En préambule, Monsieur le président rappelle que les palmes académiques furent créées par Napoléon 1er en 1808 ; des insignes étaient brodés sur le costume de certains membres de l’université particulièrement méritants. En 1866 Napoléon III décida de faire des palmes une véritable décoration. Enfin un « ordre des palmes académiques » fut constitué en 1955 ; il  comprenait trois grades : chevalier, officier et commandeur.

 

Trois éléments président à l’obtention de la décoration :

 

- l’éthique professionnelle, l’attachement aux valeurs de la République et de l’Ecole (en particulier la foi en l’éducabilité, le respect de la laïcité - ce qui suppose aussi le respect de l’autre -), le sens élevé du service ;

 

- les services éminents rendus à l’Ecole (ceux des personnels de toutes catégories de l’Education nationale ou ceux des partenaires…) ;

 

- les contributions au rayonnement de l’Ecole, notamment dans le cadre d’actions péri éducatives, inter institutionnelles ou associatives...


                                        Le groupe des nouveaux promus

 

Insignes de chevaliers :

Catherine Bauruel, conseillère principale d’éducation, Isabelle Berger, secrétaire d’administration, Olivier Coq, agent comptable, François Deschemps, conseiller pédagogique de circonscription, Paulette Gemard, professeur, Claudie Germain, conseillère pédagogique, Guy Griffault, directeur d’école, Huguette Guyon, secrétaire d’administration, Françoise Juillet, professeur, Odile Lhuillier, proviseur adjoint, Jacques Séguin, professeur.

Insignes d’ officiers :

Jeanne-Marie Brion, assistante sociale, Martine

 

De gauche à droite : mesdames Brothier, Lafaye et Lhuillier..

debout : messieurs Paquereau et Arna

Fradin, principale de collège, Georges Pintaud, principal de collège, Alain Val, principal adjoint de collège.

La cérémonie se termine par la remise de deux cravates de commandeur :

Aimé Paquereau dans un discours emprunt d’émotion rappelle la carrière et les mérites de Jean-Claude Arnal, proviseur du Lycée Paul Guérin, établissement dans lequel il a lui-même enseigné avant de rejoindre le rectorat.

Puis Michelle Brothier, principal adjoint honoraire remet la cravate de commandeur à  Elisabeth Lafaye, proviseur du Lycée Jean Macé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-François

Cail

 

 

 

Industriel méconnu du XIXème siècle

 

 

 

Ce siècle avait quatre ans, Rome avait remplacé Sparte et Napoléon le 1er Consul était devenu empereur.

 

1804 : naissance de Jean-François Cail au sein d’une famille nombreuse, pauvre, aux fins fonds d’un village du Poitou.

 

Il doit abandonner l’école dès l’âge de sept ans, son père ne pouvant rétribuer l’institution comme il était de coutume à cette époque.

Nanti d’un bagage scolaire des plus ténus, il doit choisir le métier qu’il veut embrasser.

 

Douze ans : l’âge d’entrer en apprentissage. Son choix se porte sur les métiers où l’on travaille le fer et le cuivre. Il opte donc pour le métier de chaudronnier. Métier dur, ingrat qui consiste entre autre à confectionner casseroles, chaudrons, alambics et autres instruments domestiques.

 

C’est alors pour lui le départ de Chef-Boutonne et le début d’un « tour de France » qui le mène de Luçon, en passant par la Touraine, jusqu’à Paris.

 Cinq années d’apprentissage au terme duquel il est un professionnel riche d’une expérience qui fait de lui un ouvrier qualifié, dans un monde industriel naissant.

 

Nous sommes en effet au début de ce XIXème siècle, au moment des grandes mutations technologiques qui vont générer l’épanouissement d’un monde industriel et commercial qui allait bouleverser les mentalités, jeter les nations dans la course effrénée à la concurrence, à la lutte pour la constitution d’empires coloniaux, à la guerre sur le continent européen pour la suprématie politique et économique.

 

 

 

 

C’est dans ce contexte que Jean-François Cail va peu à peu opérer son ascension sociale et devenir l’un des  grands capitaines d’industrie de la France du dix neuvième siècle.

 

Dans le cadre de son travail opiniâtre d’ouvrier, il a la chance de faire une rencontre déterminante pour son avenir, rencontre qui va le hisser au fil des ans à la tête d’un empire industriel dont il sera la clef de voûte.

 

L’ouvrier chaudronnier travaille chez Derosne où l’a fait entrer son frère aîné Jacques. Cette entreprise fabrique des appareils de distillation. Il est un ouvrier modèle, d’une grande habileté professionnelle, perfectionniste dans son travail. Il est remarqué par Charles Derosne, qui lui fait gravir rapidement la hiérarchie, Jean-François Cail devient contremaître, chef d’atelier puis directeur.

 

De cette rapide ascension (1824-1830) pour un autodidacte avide d’apprendre, naît une association des plus fructueuses du monde industriel.

 

1836 : création de la Société Charles Derosne et Cail.

Au cours des années suivantes, cette entreprise se diversifie dans sa production mais prend aussi une rapide extension dans la création des centres industriels.

Vont voir le jour successivement :

les usines de Chaillot (1.200 ouvriers).

1838 : installation à Bruxelles (400 ouvriers)

1844 : ouverture de Denain / Valenciennes  (1.200 ouvriers)

1848 :              Amsterdam (400 ouvriers)

 

Ces divers centres industriels emploient au total environ 3.200 personnes, chiffre important pour l’époque, traduction de la montée en puissance de la demande industrielle de l’Europe au milieu du XIXème siècle.

 

Parallèlement, il crée des ateliers de réparation aux colonies (Martinique, Guadeloupe, Réunion), les prémices de l’instauration d’une multinationale où tous les aspects de la société post-industrielle sont en germe. A partir de ces centres industriels, sont créés des appareils de distillation et de sucrerie, des machines à vapeur, des presses hydrauliques, des locomotives, des marteaux pilons, etc…, dont le monde de l’industrie lourde a besoin.

 

1846 : à la mort de Derosne naît la société « Cail et Cie » dont il prend la tête. Cette entreprise a une production industrielle des plus diversifiée et des sites de production implantés tant en France que dans ses colonies et à l’étranger (jusqu’en Russie), SMELA agence et dépôt.

 

 

 

Ce remarquable parcours d’un ouvrier chaudronnier devenant capitaine d’industrie, est le fruit du travail d’un homme dur à la tâche, avide de découvrir, d’apprendre, observateur, ingénieux dans ce siècle où le positivisme triomphe, de quelqu’un qui a su, d’instinct, s’entourer de collaborateurs compétents et dévoués.

Esprit pragmatique, il conçoit non seulement son système de production mais aussi ce qu’aujourd’hui nous pourrions appeler « un suivi après vente ». Il assure la promotion des produits issus de ses usines (expositions universelles), tout en proposant des usines « clef en main ».

 

Perspicace et pratique, il n’hésite pas à mettre en œuvre, avec d’autres industriels, des partenariats plutôt que de se lancer dans la concurrence.

 

Dans son rapport avec le monde ouvrier dont il est issu, là aussi Jean-François Cail fait montre de son esprit pratique, ouvert aux théories les plus avant-gardistes pour l’époque, se tournant vers les conceptions de la pensée saint-simonienne, qui privilégie le talent du travail sur la naissance. Il n’en reste pas à la théorie. Il crée une caisse d’aide mutuelle (1/11ème des bénéfices) pour permettre aux ouvriers accidentés de percevoir une allocation. Il contribue à l’ouverture d’écoles. Pour loger les ouvriers, il fait construire des immeubles avec tout le confort que l’on peut espérer à cette époque et dont les loyers restent modérés.

 

L’objectif de Jean-François Cail est de rendre la vie des ouvriers moins pénible et de respecter la personne humaine.

 

Durant ses cinquante neuf années d’activité, Jean-François Cail a donné la mesure de son génie à travers trois domaines d’activités industrielles : sucrière, ferroviaire, agricole.

 

Sa réussite dans ces trois domaines se mesure par l’augmentation de la production sans toutefois nuire à la qualité, et de façon éthique par un souci permanent de la dignité des conditions de travail et de celle des individus.

 

Après sa mort en 1871, l’industrie ne retiendra que son nom. Reconnu de son vivant par ses concitoyens, il est vite oublié.

 

Cet homme a été un des acteurs essentiel de l’émergence de la France dans la société industrielle du 19ème siècle, alors qu’elle avait déjà pris un retard inquiétant face à la puissance industrielle du Royaume Uni.

 

Jean-François Cail a été novateur, créatif. S’agissant du passage de l’artisanat à l’industrie, son apport a été décisif.

 

Promoteur de l’agriculture industrielle par le biais des domaines qu’il a acheté (Les Plans près de Ruffec et La Briche en Indre et Loire), il fit montre de sa perspicacité en appliquant à l’agriculture les principes qu’il avait mis en œuvre dans l’industrie.

 

La maison familiale

Hôtel CAIL devenu mairie du 8ème arrondissement de Paris

 

 

L’ingéniosité du personnage ne peut expliquer seule sa réussite. Il a compris avant les autres, qu’une mutation technologique ne peut être faite sans respect des hommes et sans les associer à ce changement.

 

L’ensemble de ce parcours justifie plus que tout le nom que notre lycée s’est choisi. L’exemplarité du cheminement de Jean-François Cail repose sur l’effort, la ténacité, vertus cardinales qui produisent l’excellence.

 

Mais pour cela, notre école doit faire sa révolution culturelle. Faire l’éloge d’un grand industriel qui a gagné beaucoup d’argent, n’est pas dans notre culture !

Pourtant la réussite de tous est bien une des valeurs fondamentales de l’école républicaine.

 

Pourquoi ne pourrait-elle pas s’appuyer, au-delà de la réussite financière, sur les valeurs humaines qui ont portées l’homme Jean-François Cail ?

 

 

Hubert VIGNEUX proviseur du lycée professionnel Jean François CAIL à Chef Boutonne.

 

Je tiens à remercier tout particulièrement M. Jean-louis THOMAS, auteur d’un livre des plus documentés, pour son autorisation de puiser les documents nécessaires à cet article : « Jean-François Cail, un acteur majeur de la première révolution industrielle » ;

Editeur : association C.A.I.L. Saint-Martin-lès-Melle 2004. 335 pages.

 

 

Le bureau de l’association conseille aux membres de l’AMOPA, s’ils en ont la possibilité, de visiter le domaine des Plans lieu dit de La Faye commune située entre Chef Boutonne et Ruffec.

 

 

Laurent Cantet

par  Claude Quétin

 

 

 

Fils d’enseignants, Laurent Cantet est né à Ardilleux près de Chef-Boutonne, en 1961 ; il y a été scolarisé en maternelle puis en primaire jusqu’à son départ pour Niort où il a poursuivi ses études au collège Pierre et Marie Curie puis au lycée Jean Macé.

Passionné de photo et de cinéma, il en a découvert les charmes au ciné-club de Chef- Boutonne puis à celui de la FLEP rue de la gare ; il est resté très attaché à Chef-Boutonne et a présenté des films au ciné-club de cette ville animé par Yves Bonneau.

Etudes universitaires à la faculté d’Aix-Marseille en section photo avec obtention d’une maîtrise avant d’intégrer l’IDHEC en 1984, d’où il sort diplômé en 1986 avec un film de fin d’études intitulé « Chercheurs d’or ».

Il a ensuite tourné pour la télévision un documentaire sur la guerre du Liban ( « Un été à Beyrouth » en 1990 ) avant de travailler comme assistant-réalisateur sur « Veillées d’armes » de Max Ophuls.      

            Il s’est fait remarquer plus particulièrement à propos de deux courts métrages sur des thèmes qui lui étaient chers, la lutte des classes dans « Tous à la manif » qui a obtenu le prix Jean Vigo en 1995 et les liens familiaux dans « Jeux de plage ».

            Après avoir réalisé en 1999 pour Arte « Les sanguinaires », il tourne avec le soutien de cette chaîne son premier long métrage de cinéma, « Ressources humaines », qui a remporté le succès que l’on sait et qui a été couronné par deux César ; il y parle à la fois des rapports sociaux  dans une usine et des rapports père-fils.

            Comme il le fera ensuite pour chacun de ses films, il viendra le présenter lui-même au ciné-club de Chef-Boutonne et au Moulin du Roc à Niort, retrouvant par la même occasion ses amis d’enfance.

 

 

Laurent Cantet

           

 

 

 

 

Affiche du film « Vers le sud »

           Son deuxième grand film, « L’emploi du temps » est primé à Venise en 2001, il y raconte l’histoire de ce mythomane qui se faisait passer pour médecin travaillant à l’ OMS à Genève.

            Son troisième long métrage « Vers le sud », lui aussi présenté à la Mostra de Venise, se passe à Haïti ; Charlotte Rampling tient le rôle principal de ce film qui « met en regard la misère sociale des uns et la misère sexuelle des autres » comme il le dit lui-même.

            Actuellement, Laurent travaille avec François Bégaudeau, lauréat du premier prix « France culture – Télérama » pour son livre « entre les murs ». Ce professeur de collège d’un quartier « difficile » de Paris a voulu traduire la vie d’une classe actuelle à partir de faits vécus au quotidien.

            Ils essayent tous les deux d’adapter les dialogues pour réaliser un film sur ce sujet en 2007.

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Henri FERRU

 

 

 

 

 

 

 

 

par Maurice Moinard

 

 

 

Henri FERRU est né le 13 mai 1905 à Saint-Martin-lès-Melle où ses parents étaient agriculteurs. Elève à l’école primaire de sa commune puis au collège de Melle, au lycée Fontanes à Niort, il entre à 20 ans à l’Institut National Agronomique et obtient deux ans plus tard son diplôme d’ ingénieur agronome.

 

En 1930 il est nommé à la direction des services agricoles à La Rochelle, sa carrière administrative est interrompue en 1934. En effet, suite au décès de François Albert, ancien ministre, député de l’arrondissement de Melle (dont le collège de Celles/Belle porte le nom), Henri Ferru est sollicité pour poser sa candidature à cette élection partielle. Il est élu le 18 février 1934. A la fin de cette même année il est également élu conseiller général de Sauzé-Vaussais.

 

Henri Ferru n’a pas trouvé dans ces mandats électifs une totale satisfaction, il dit lui-même qu’il « n’était pas bien dans sa peau ». En 1936 il décide de ne pas se représenter alors que le succès lui était assuré. Il retourne à sa carrière administrative et devient directeur des services agricoles du Loir-et-Cher où il participe à la création et au développement des coopératives agricoles.

 

En 1940 il est nommé Inspecteur Général de l’Agriculture et rattaché au ministère au Commissariat Général aux Ressources Agricoles (entendez le ravitaillement) travail ingrat et difficile !

 

A partir de 1952 et jusqu’en 1956 il occupe les postes de conseiller technique et directeur de cabinet des Ministres de l’agriculture.

 

En 1956 il est nommé Directeur Général de l’Institut National de l’Agriculture (INRA) qui comprenait à l’époque déjà plus de 3.000 agents.

 

Parallèlement à ses activités professionnelles Henri Ferru  milite activement dans diverses organisations : Crédit Agricole Mutuel, Union des organismes agricoles de Charente Maritime, silo portuaire de La Pallice…

 

En 1980, il devient Président de l’Académie d’Agriculture.

 

Henri Ferru a effectué de nombreuses missions à l’étranger, il a notamment présidé en 1970 le Conseil Oléicole International à Madrid et à Athènes.

 

Ces riches activités ont valu à Henri Ferru de nombreuses et prestigieuses décorations : Commandeur de la Légion d’Honneur, Commandeur du Mérite Agricole, Officier d’Académie…

 

 

Pendant l’assemblée générale de l’association des anciens élèves du lycée Fontanes en avril 2004……

…le même jour pendant le repas

            Henri Ferru s’est éteint dans sa maison de La Rochelle au mois de mai dernier, à la veille de ses 101 ans ! En septembre 2005, lors d’une cérémonie organisée à la Chambre d’Agriculture de La Rochelle par la Fondation Xavier Bernard, il avait surpris l’auditoire par son humour, sa mémoire, la vivacité de son esprit et l’expression de sa gentillesse. On se souvient également de sa prestation devant les « Anciens de Fontanes » lorsqu’il avait évoqué avec malice ses souvenirs de potache.
 

Marie Magdeleine Aymé de la Chevrelière

 

grande figure politique des Deux-Sèvres

2006 marque le centenaire de la naissance de Marie Magdeleine Aymé de la Chevrelière.

Née le 11 mai 1906 à Paris, la jeune fille avait 19 ans quand, par son mariage avec le baron Jacques Aymé de la Chevrelière, elle s’établit à Gournay. La famille de la Chevrelière occupait le domaine éponyme depuis plusieurs siècles. Le premier baron fut Jacques-Marie-René né à Melle en 1771. Il se plaça très jeune au service de Murat qu’il suivit dans ses différentes aventures ( et mésaventures ) napoléoniennes. Sa fidélité lui vaudra d’être « créé » par lettres patentes du 27 juin 1811, baron de la Chevrelière et son domaine érigé en baronnie.

            Marie Magdeleine avait elle aussi une belle ascendance puisqu’elle descendait de la marquise de Sévigné et en ligne directe du maréchal Lannes, duc de Montebello.

            Le mariage avec le baron Jacques marquait donc l’union de deux familles issues, l’une comme l’autre, de très proches compagnons d’armes de l’Empereur.

            En 1945, elle fut élue conseillère municipale de sa commune.

            Ce fut le début d’une brillante carrière au service du bien public. Au décès de son mari en 1953, elle fut élue maire de Gournay, mandat qu’elle conserva jusqu’en 1965.

            1958 fut pour elle l’année de sa véritable entrée en politique, puisqu’elle fut élue conseillère générale du canton de Chef Boutonne, première femme à accéder à cette fonction dans le département, puis députée de la 1ère circonscription des Deux-Sèvres où elle battit Roger Chatelain alors député sortant radical socialiste et celui qui, dix ans durant, allait être son principal rival politique, le socialiste niortais Raoul Auzanneau. Par cette élection, elle était la première femme deux-sèvrienne à entrer à l’Assemblée Nationale depuis les débuts de la République.

            Régulièrement réélue en 1962, 1967 et 1968, elle était de sensibilité démocrate chrétienne    (proche de Maurice Schumann ) mais soutint constamment la politique du général de Gaulle, ce qui lui valut parfois, notamment après l’élection présidentielle de 1965 qui vit la percée de Jean Lecanuet, quelques passes d’armes avec les centristes et notamment avec le sénateur Coudé du Foresto. Elle bénéficiait certes d’un nom mais aussi d’une réelle cote d’estime dans une région à dominante radicale et socialiste qui aurait pu ne pas lui être favorable politiquement. Cette aristocrate, au plus beau sens de l’expression, était une femme simple et très proche de ses concitoyens.

          Malade, elle se retira progressivement de la vie politique et décéda à Gournay le 28 mai 1976.

 

par Jean-Jacques GRETEAU

Auteur du livre  De Gaulle et les Deux-Sèvres – l’Histoire d’une longue fidélité.

 

 


Concours « au fil de l’eau » 2005

 

 

Festival des œuvres littéraires des Deux-Sèvres à MONCOUTANT

  

Pour la quatrième année l'Association "Kancel" organise auprès des adultes mais aussi auprès des enfants des cycles deux et trois son traditionnel concours de poésie ; il s'agit de rendre hommage à la Sèvre par un texte poétique en prose ou en vers qui magnifie ses paysages et son eau.

 

 

Les résultats du concours de poésie de l'Association KANCEL ont été donnés le Samedi 7 Janvier à Moncoutant.

Le jury de l' AMOPA avait participé comme tous les ans aux appréciations avec trois autres jurys : L'Essor Poétique de Vendée, La Pléiade Pictave de Poitiers, L' Amuse'rime des Deux-Sèvres.

Les jurés de l' AMOPA : Messieurs Claude BOUTET, Denis ROUSSEL, Maurice MOINARD, ont porté des appréciations voisines des autres jurys.

Les écoles publiques de Vitré (35500) et de Chanteloup ont obtenu les meilleurs classements pour des textes collectifs. Kancel leur a remis des diplômes, des coupes, des livres et des panoplies de peinture.

Voici les textes primés :

 

La petite grenouille (classe de CM1 de Vitré):

 

Les Deux-Sèvres (classe des grands de Chanteloup)

 

Hier, j'ai rencontré une grenouille

J'en avais la trouille.

Elle essayait de sauter sur un nénuphar

Mais tombait comme par hasard !

J'ai tenté de l'attraper

Mais je suis tombé.

J'étais désespéré

Je suis rentré

Et en plus j'étais enrhumé.

Sèvre Nantaise

Sèvre Niortaise

Vous abritez nos poissons,

Vous abreuvez nos arbres,

Vous fabriquez les nuages

Et la pluie vous remplit

Vous rendez beau le paysage,

On se croirait en voyage,

Faisons nos bagages...

 

 

                 Les lauréats et leurs enseignants.                                                                                                                                                                  Tous renseignements à KANCEL BP 13 79320-MONCOUTANT

 

 

 Assemblée générale

 

  Lycée professionnel Jean-François CAIL    

 

Chef-Boutonne

Samedi 2 décembre 2006

 

P r o g r a m m e   de  la   j o u r n é e

 

9h15 - 9h30       Accueil des participants

9h30                    Assemblée générale

 

-  Accueil par M. Hubert Vigneux proviseur du lycée J.F.Cail,

-  Ouverture de la réunion par M. Daniel Brillaud ,  président,

-  Rapport moral et projets d ‘activités,

-  Bilan financier,

-  Projet assemblée générale 2007 et bulletin n° 19

-  Questions diverses.

 

10h30                 Remise des décorations

11h30             Visite du lycée

12h00             Apéritif

12h30                 Repas AMOPIEN

15h                    Visite : Melle : « de la ville médiévale à nos jours »

      ou trois églises romanes, Saint-Savinien, Saint-Hilaire et Saint-Pierre.

 

 

* * * * *
R E P A S       A M O P I E N

 

 

(cuisiné et servi par des personnels du lycée)

 

M E N U

Cocktail et ses toasts

Salade de la mer

Rôti de bœuf et ses légumes

Salade verte

Plateau de fromage

Nougat glacé et son coulis de framboise

Café   -   vins

 

 

COMPTE  RENDU  FINANCIER  ANNEE  2005

 

 

Solde au 31 décembre 2004         3050,14

 

Dépenses

Recettes

Frais de bureau

779,23

Cotisations

906,00

Assemblée générale

1 996,83

Assemblée générale

1 950,00

Frais de tenue de compte

17,00

 

 

Totaux

2 793,00

 

2 856

 

Résultat : 2 856,00 – 2 793,00 = 62,94 €

Solde au 31 décembre 2005 : 3 050,14 + 62,94 = 3 113,08 €

Liste des adhérents 2007 et des promus 2006

 

Co = commandeur

 

O = officier

 

 

Ch = chevalier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M.

ALBINA  Alfred

Ch

79400 Exireuil

 

Mme

MARCHANDIER  Josette

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

M.

ANDRIEU  Alain

O

79960 ND de Bondeville

 

Mme

MARCUSSEAU  Pierrette

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

M.

ANDRIEUX  Yves

Ch

79140 Cerizay

 

M.

MATTIODA  Daniel

Ch

79000 Niort

M.

ARNAL  Jean Claude

Co

33370 Artigues près Bordeaux

 

M.

MAY  Jean-Jacques

Ch

79370 Mougon

M.

AUGER  Michel

Ch

79140 Cerizay

 

M.

MECHICHE  Gabriel

Ch

79000 Niort

Mme

BAILLY Paulette

O

79260 La Crêche

 

M.

MELON  Jean

Ch

79100 Mauzé Thouarsais

M.

BARLET  Jean-Henri

O

79200 Parthenay

 

M.

MENZAGHI  Charles

O

79200 Pompaire

M.

BATY  Olivier

O

79000 Niort

 

M.

MEYER  Alain

O

79340 Ménigoute

Mme

BAURUEL  Catherine

Ch

79160 St Maixent de Beugne

 

Mme

MOINARD  Josette

Ch

79510 Coulon

M.

BEGET  Armand

O

79230 Le Retail

 

M.

MOINARD  Maurice

O

79510 Coulon

M.

BELY  Jean

Ch

79270 Frontenay Rohan Rohan

 

M.

MONNET  Joel

Ch

79260 Ste Néomaye

M.

BENOIST  Michel

O

79300 St Aubin du Plan

 

M.

MORILLON  Claude

O

79400 Azay le Brulé

Mlle

BERGER  Isabelle

Ch

79000 Niort

 

Mme

MOUCHEUX  Annie

Ch

79240 Le Busseau

M.

BERNARD  Roger

Ch

79500 Melle

 

M.

MOZZI RAVEL  Jacques

Ch

79220 Surin

M.

BERNARD  Roger

O

79000 Niort

 

Mme

NAUDIN  Pierrette

Ch

79230 Prahecq

M.

BILLARD  Pierre

O

79370 Celles sur Belle

 

M.

NOURIGEON  Maurice

Ch

79230 Prahecq

M.

BJAI  Maurice

O

79000 Niort

 

Mme

PAILLE  Marie-Thérèse

Ch

79400 Augé

Mme

BLANCHAREL CHERON  Chantal

Ch

79200 Parthenay

 

M.

PAQUEREAU  Aimé

Co

79000 Niort

M.

BONNAUD  Michel

O

79360 La Foye Monjault

 

M.

PAULUS  Jean marie

O

79290 Argenton l'église

M.

BONNEAU  Max

O

79800 Exoudun

 

M.

PECHEY  Bernard

Ch

79150 Etusson

Mme

BOTTE  Emilienne

Ch

79000 Niort

 

Mme

PENIT-TA   Minh-Nguyet

Ch

79600 Airvault

M.

BOUCHET  Guy

Ch

79600 Airvault

 

Mme

PERRIN GRIGNON  Danièle

O

79500 St Martin lès Melle

M.

BOUCHON  Jean

O

79370 Celles sur Belle

 

Mme

PETORIN-HEURTEBISE  Andrée

O

79000 Niort

Mme

BOUILLET  Noëlle

Ch

79800 St Eanne

 

M.

PIETRI  Noël

O

79320 Moncoutant

M.

BOURDIN  Jean-Marcel

O

79400 St Maixent l' Ecole

 

M.

PINTAUD  Georges

O

79270 Epannes

M.

BOUTET  Claude

Co

79300 Bressuire

 

Mme

POHIN CALLUAUD  Claudine

Ch

79000 Niort

Mme

BOUTET  Michelle

O

79300 Bressuire

 

M.

POUGNARD  Robert Jacques

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

M.

BOUTET  Yves

O

79100 Thouars

 

M.

POUPARD  Pierre

Ch

79190 Melleran

Mme

BRENET  Jacqueline

Ch

79230 Vouillé

 

Mme

POUPLIN  Noëlle

Ch

79140 Le Pin

M.

BRIAND  Jean michel

O

79000 Niort

 

Mme

PRESTAT-MASSY  Françoise

Ch

79200 Parthenay

M.

BRIDIER  Maurice

O

79000 Niort

 

M.

QUETIN  Claude

O

79260 La Crêche

Mme

BRILLAUD  Catherine

Ch

79000 Niort

 

M.

QUEVEAU  Gérard

O

79140 Le Pin

M.

BRILLAUD  Daniel

O

79000 Niort

 

M.

RE  Michel

Ch

79000 Siecq

Mme

BRION  Jeanne-Marie

O

79000 Niort

 

M.

ROCHER  Georges

Ch

79000 Niort

M.

BROCHARD Réné

O

79000 Niort

 

Mme

ROLLAND  Danielle

O

79000 Niort

Mme

BROTHIER  Michelle

Co

79000 Niort

 

M.

ROUSSEAU  René

Co

79000 Niort

M.

CACAULT  Lionel

O

79000 Niort

 

M.

ROUSSEL  Denis

Ch

79410 Echiré

M.

CHAIGNE  André

O

79360 Beauvoir sur Niort

 

Mme

ROUX  Lucette

Ch

79100 Thouars

Mme

CHARTIER  Marie-Thérèse

O

79100 Thouars

 

Mme

RUBILIANILENNE  Sylvie

O

79410 Cherveux

M.

CHAUFFIER  Alain

O

79000 Niort

 

Mme

SAINT-SEVER  Andrée

Ch

79000 Niort

M.

CHAUVEAU  Rémy

Ch

79230 Fors

 

Mme

SALETES  Aline

Ch

17000 La Rochelle

Mme

CHOLLET  Claudette

Ch

79230 Aiffres

 

M.

SALETES  Camille

O

17000 La Rochelle

Mme

COIRAULT  Ginette

Ch

79200 Parthenay

 

M.

SCHLEIFFER  Philippe

Ch

79308 Bressuire Cedex

Mme

COPINE-NICOLLET  Simone

O

79100 Thouars

 

M.

SCHMITT  Jacques

Ch

79000 Noirterre

M.

COQ Olivier

Ch

79460 Magné

 

M.

SEGUIN  Jacques

Ch

79270 Saint Symphorien

M.

CORBINUS  Albert

Ch

79130 Secondigny

 

M.

SIBILEAU  Marcel

O

79160 Coulonges sur l'Autize

M.

CORNU  Roger

O

79500 St Martin lès Melle

 

Mme

SLIWA  Pierrette

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

M.

COURTIN  René

Ch

79000 Niort

 

Mme

SOUCHET  Jeanne Lucette

Ch

79140 Cirières

M.

CREHIN  Jean-François

Ch

79000 Niort

 

Mme

THOLOTTE-COLIN  Yvette

Ch

79210 Mauzé sur le Mignon

Mme

CREVEL  Michèle

O

79450 Cremieu

 

M.

TOUCHARD  Gilbert

O

79320 Moncoutant

M.

DARRAS  Hervé

Ch

79340 Ménigoute

 

M.

TRANGER  Gérard

Ch

79250 Nueil les Aubiers

M.

DELITARDIERE Bernard

Ch

79310 Mazières en Gâtine

 

M.

VAL Alain

O

79260 La Crêche

M.

DESCHEMPS  François

Ch

79480 St Georges de Noisne

 

M.

VALLET  Roger

O

79600 Airvault

M.

DESPILHO  Paul

Co

79360 La Foye Monjault

 

M.

VASSEROT  Charles

Co

79000 Niort

Mme

DONNEFORT-GENDREAU  Simone

Ch

79110 Saint Martin d’Entraigues

 

Mme

VERGNAUD  Yvette

O

79450 St Aubin le Cloud

M.

DRUET André

Ch

79410 Saint Gelais

 

Mme

VERRET PREVOT  Bernadette

O

79210 Mauzé sur le Mignon

Mme

DUPUY  Christine

Ch

79000 Niort

 

M.

VERRIET DE LITARDIERE  Bernard

Ch

79310 Mazières en Gâtine

Mme

DUPUIS  Michèle

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

 

Mme

VILLE  Nicole

O

79150 Moutiers

M.

DURAND  Roger

O

79410 St Gelais

 

Mme

VIMAL  Paule

O

79100 Saint-Jean de Thouars

M.

DURON  Hubert

Ch

79007 Niort  Cedex

 

M.

VIVIER  Roland

Ch

79000 Niort

Mme

EVEN  Catherine

Ch

79250 Nueil les Aubiers

 

Mme

VOYER  Françoise

Ch

79000 Niort

M.

FAURY  Gilbert

Ch

79000 Niort

 

 

 

 

 

M.

FERNANDEZ  Claude

Ch

79270 Frontenay Rohan Rohan

 

 

Promotion 14 juillet 2006

 

 

Mme

FERRET  Claudine

Ch

79210 St Hilaire la Palud

 

 

 

 

 

M.

FOREST  Jean-Georges

Ch

79200 Pompaire

 

Mme

AIME Christine

Ch

79370 Mougon

Mme

FOURCADE  Joëlle

Ch

17700 Surgères

 

M.

ANDRAULT Gérard

Ch

79370 Verrines sous Celles

M.

FOURNIER  Gérard

Ch

79270 Frontenay Rohan Rohan

 

M.

ARNAUD Bernard

Ch

79430 Chapelle St Laurent

M.

FOURRE  Gabriel

O

79450 St Aubin le Cloud

 

Mme

ARNAUD  Claude

Ch

79000 Niort

Mme

FRADIN  Martine

O

79320 Moncoutant

 

Mme

BARDON Maria

Ch

79000 Niort

Mme

FREREBEAU  Gisèle

O

79170 Brioux sur Boutonne

 

M.

BARREAU Serge

Ch

79170 Périgné

Mme

GAILLARD  Paulette

Ch

79000 Niort

 

Mme

BERTHAULT  Marie-France

Ch

79500 Melle

M.

GARANDEAU  Jacques

O

79000 Niort

 

Mme

BOURREAU  Françoise

Ch

 79500 Melle

Mme

GARCONNET  Yvonne

O

17140 Lagord

 

Mme

BRET  Marlène

Ch

79000 Niort

M.

GAROFALO  Julien

Ch

79007 Niort Cedex

,

 M.

BRIAND  Jean-Michel

O

79000 Niort

Mme

GAURIT  Charlotte

O

79000 Niort

 

Mme

CHAUFFIER  Françoise

O

79270 Frontenay Rohan Rohan

Mme

GAUTRON  Pierrette

Ch

79400 Exireuil

 

Mme

CONSTANIN  Jocelyne

Ch

79210 Priaires

M.

GAUTRON  Yves

Ch

79400 Exireuil

 

Mme

COUDERT  Cathy

Ch

79110 Chef-Boutonne

M.

GENDRON  Christian

O

79000 Niort

 

M.

COURTADET  Jean

Ch

79300 Bressuire

Mme

GERBIER  Dominique

Ch

79000 Niort

 

Mme

DEMOULIN  Michelle

O

79000 Niort

Mme

GERMAIN  Claudie

Ch

79200 Parthenay

 

M.

DUBOUE  Claude

Ch

79000 Niort

Mme

GILABERT PEYRAT  Andrée-Jeanne

Ch

79310 Mazières en Gâtine

 

Mme

FAGNON  Danielle

Ch

79300 Bressuire

M.

GILBERT  Henri

Ch

79000 Niort

 

M.

FERNANDEZ  Claude

Ch

79270 Frontenay Rohan Rohan

M.

GIRARD  Jean-Luc

Ch

79300 Noirterre

 

M.

FERREIRA DACOSTA  Christian

O

79300 Bressuire

M.

GRENET Claude

Ch

79320 Moncoutant

 

M.

GERMOND   Bernard

Ch

79600 Airvault

M.

GRIFFAULT  Guy

Ch

79370 Celles sur Belle

 

Mme

GRAND  Nathalie

Ch

79000 Niort

M.

GRIMAL  Denis

Co

79170 Availles/Chizé

 

M.

GRETHER  Gérard

O

79180 Chauray

Mme

GROLLEAU  Anémone

O

79000 Niort

 

Mme

GUELOU  Martine

Ch

79000 Niort

M.

GROLLEAU  Maurice

Co

79000 Niort

 

Mme

HEURTEBISE  Claire

Ch

79450 SaintAubin le Cloud

M.

GUAY  Charles

O

79000 Niort

 

Mme

JABOUILLE  Chantal

O

79260 La Crêche

M.

GUERIN  Jacques

O

79210 Mauzé sur le Mignon

 

Mme

LACHEVRE  Marylène

Ch

79000 Niort

M.

GUILBOT  Christian

Ch

79100 Thouars

 

M.

LEDOUX  Jacques

Ch

79200 Parhenay

Mme

GUYON  Huguette

Ch

79000 Niort

 

Mme

MARCHET  Nicole

Ch

79000 Niort

Mme

HUBERT  Anne marie

Ch

79420 StLin

 

Mme

MASSON  Marguerite

Ch

79000 Niort

Mme

JOLLIET  Annie

Ch

79230 VOUILLE

 

M.

MATHE Jean-François

Ch

79100 Missé

M.

JOURDAN  Jean

O

79160 Ardin

 

Mme

MATHURIN  Didier

Ch

79500 Saint Léger Martinière

M.

JUILLARD  Alain

Ch

79230 VOUILLE

 

Mme

MEUNIER  Line

Ch

79800 Sainte Eanne

Mme

JUILLET  Françoise

Ch

79240 L'Absie

 

M.

MEYER  Maurice

Ch

79000 Niort

Mme

LABARRIERE  Marguerite

Ch

79000 Niort

 

M.

MOREAU  Claude

Ch

79000 Niort

Mme

LAFAYE  Elisabeth

Co

79000 Niort

 

M.

NAUDEAU  Jean-Louis

Ch

79290 Cersay

M.

LARDEAU  Gabriel

Ch

79180 Chauray

 

Mme

PARPAILLON  Sylvie

Ch

79000 Niort

Mme

LEGENDRE  Simone

Co

79100 Thouars

 

M.

PARTHENAY  Maurice

Ch

79300 Bressuire

Mme

LEGERON  Solange

Ch

79500 Melle

 

M.

PASSEREAU  Jean-Michel

Ch

79000 Niort

Mme

LETANG  Micheline

Ch

79220 St Christophe du Roc

 

Mme

PILOT  Monique

Ch

79370 Celles sur Belle

M.

LEVEQUE  Michel

Ch

79000 Niort

 

M.

PLANTECOTE  Robert

O

79000 Niort

M.

LEVIONNOIS  Louis

O

79000 Niort

 

M.

PRET  Jacky

Ch

79200 Chapelle Bertrand

Mme

LHUILLIER  Odile

Ch

79000 Niort

 

M.

RAPINAT  Jean-Michel

Ch

79000 Niort

Mme

LIMOGE  Yvonne

Ch

79240 L'Absie

 

Mme

RAVARD  Paulette

Ch

79230 Aiffres

Mme

LOUCHOUARN-DEBROU  Nicole

Ch

79140 Cerizay

 

M.

REGINENSI  Jean-Paul

Ch

79430 Chapelle St Laurent

Mme

LOURROU  Andrée

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

 

M.

ROCHARD  Christian

Ch

79330 Luché Thouarsais

M.

MAGAGNOSC  Jean

Ch

79400 St Maixent l' Ecole

 

M.

TAREYRE  Freddy                   

Ch

79300 Bressuire

M.

MAGUY  Jean-Marie

O

79000 Niort

 

M.

TIZON  Jean-Paul

Ch

79200 Le Tallud

M.

MANGIN  Jean-Pierre

Ch

79160 Coulonges sur l'Autize

 

M.

VIGNEUX  Hubert

Ch

79110 Chef Boutonne