Thouars

Emile DIACRE, le thouarsais qui a pêché DUHOMARD

par Guy Brangier

Duhomard, c'est une marque qui a réussi à se faire un nom dans le département, et bien au-delà, à partir d'un gag entre amis. Même si elle a des airs de pêche à la sardine dans le port de Marseille, elle est bel et bien deux-sévrienne, et thouarsaise. Voici donc l'histoire de l'apéritif Duhomard, et de son inventeur, Emile Diacre.

 

Le banquet de Massais

Il était une fois un groupe de quelques amis, tous voyageurs de commerce, réunis par l'un d'entre eux, Armand Chary, autour d'une bonne table, histoire d'oublier les malheurs de la guerre et de fêter les joies de la vie entre proches. Ça se passe en 1921, à quelques kilomètres de Thouars, à Massais, à l'Hôtel du Père Joly. Et dans la bonne humeur. Tant et si bien que le nombre de convives croît au point d'atteindre en quelques années les 300 !

Une pêche miraculeuse

Pour agrémenter ces repas conviviaux, l'habitude est prise d'une partie de pêche dans l'Argenton voisin. Et, très vite, d'un concours du plus beau poisson pêché. C'est ainsi que l'un d'eux, Emile Diacre, après s'être assoupi quelque peu à proximité de l'eau, se réveilla et, en retirant sa ligne, fut tout étonné d'y voir accroché un énorme homard tout rouge ! C'était à l'évidence la plus belle prise. Ses amis, et néanmoins gais lurons, avaient récupéré une belle pièce à la cuisine du restaurant et l'avaient accrochée à sa ligne...

L'apéritif Duhomard

L'affaire aurait pu en rester là et alimenter les plaisanteries des banquets suivants. Mais Emile Diacre était négociant en vins et spiritueux à Thouars. Or la mode était aux boissons à base de quinquina, cet arbre d'Amérique du sud dont l'écorce passait pour avoir des vertus tonifiantes. Emile Diacre se met à créer son propre apéritif et dose à sa manière vin, épices, et quinquina, jusqu'à ce que son palais soit satisfait du résultat. Tout naturellement, ce breuvage maison devient, en 1926, l'apéritif du banquet de Massais et une sorte de signe de reconnaissance entre les convives. D'autant que, en souvenir de la fameuse pêche dans l'Argenton, le nom qu'Emile Diacre lui donne s'inspire de l'esprit décalé et humoristique de ces retrouvailles conviviales annuelles: Duhomard!

Moyennant un slogan publicitaire réussi, "L'apéritif qui en pince !", et une affiche colorée et humoristique, celle de l'affichiste Dorfi, l'apéritif rencontre un grand succès chez les voyageurs de commerce et ensuite bien au-delà ! Du homard à la pomme, il n'y a que la distance de Thouars à Bressuire. En 2011, les "Jardins de l'Orbrie", qui collectionnent les distinctions pour leurs jus de pommes et autres pétillants de pommes, recueillent l'apéritif Duhomard. Une nouvelle vie qui repart pour l'apéritif aux 16 degrés dont l'inventeur, Emile Diacre, a tout de même vécu 98 ans.
Un Duhomard (même avec modération), sinon rien !


sources: Daniel Fouchereau et son ouvrage paru en 2014 chez Geste Editions, et le site www.duhomard.fr

Accès au site national

 AMOPA

amopa logo petit

Diaporama

Ecrivains amopa  Dominique Tantin Bulletin 29.jpg
Haut de page